B- Activités en Normandie - Activities in Normandy - Atividades na Normandia

23 juillet 2017, par Joël Rodet
Calendrier des activités prévues en Normandie

Vous trouverez ci-dessous les manifestations, sorties et congrès tenus et à venir en Normandie dans les domaines des Sciences de la Terre et de la spéléologie et des activités qui s’y rattachent.

Vous trouverez désormais les activités du chantier des Petites Dales dans la rubrique Agenda, à l’article D - grotte des Petites Dales, avec l’organisation des Jounées du Patrimoine Naturel.



à venir en 2017


C’est arrivé en 2017

English karstology in norman chalk caves

- Du dimanche 9 juillet au vendredi 14 juillet , le CNEK a eu le plaisir de guider deux géologues du British Geological Survey sur et dans la craie normande. Organisée par Carole Nehmé, cette manifestation a permis à nos deux visiteurs d’être accompagnés par Nicolas Lecoq, Joël Rodet et Jean-Claude Staigre. L’objectif était de définir le cadre géologique des phénomènes karstiques du littoral et du Val de Seine, avec scan d’abrupts crayeux et relevé d’échantillons sédimentaires, en vue d’essais de datation.

- Ainsi Andrew Farrant et Mark Woods ont pu étudier une partie du site de Caumont (Eure), le karst du Mont Pivin (Les Andelys, Eure), la grotte de la Roche Percée (le Thuit, Eure), la grotte du Funiculaire (Le Mesnil sous Jumièges, Seine Maritime), le Massif d’Aval entre Etretat et Le Tilleul (Seine Maritime), la grotte des Petites Dales (Saint Martin aux Buneaux, Seine Maritime), et le site littoral du Chien Intrépide (Senneville sur Fécamp, Seine Maritime).

- La richesse du karst crayeux normand a surpris nos deux collègues qui ne manqueront pas de poursuivre cette collaboration qui s’annonce fructueuse.


C’est arrivé en 2015

Découverte du milieu souterrain

-  jeudi 24 septembre , près de 30 agents de l’ Agence de l’Eau Seine-Normandie , ont participé à une opération de connaissance du milieu souterrain, dans le site de Caumont-Les varras.
- regroupés en deux équipes de 15 participants, une le matin, l’autre l’après-midi, ces agents ont été guidés par les cadres du CNEK : Jean-Luc Audam, Nicolas Lecoq, Joël Rodet et Jean-Claude Staigre.
- cette animation a reposé sur l’approche du milieu artificiel, notamment les relations entre les ressources minérales et la destination des produits, d’où la définition des qualités physiques et mécaniques de l’encaissant, des méthodes d’extraction, et de l’organisation socio-économique du site souterrain.
- la deuxième dimension concernait la problématique de l’eau dans l’encaissant crayeux, et donc la dimension karstique qui a été largement abordée, permettant de définir clairement les notions de karst d’introduction, de réservoir souterrain et de karst de restitution, le captage des Varras proche, illustrant fort bien ce rapport milieu naturel/pression anthropique.
- enfin la coexistence des domaines anthropiques et naturels dans un même espace a permis de dégager la complexité des imbrications de ces deux domaines, en périphérie d’une grande ville.


Journées du Patrimoine Naturel 2015

- Les samedi 12 septembre après-midi, et dimanche 13 septembre dès 9 h, toute la journée sans interruption, le CNEK, le groupe ARCADE et nos amis ont permis l’ouverture de la grotte à la visite tout public, au nom de la Fédération française de spéléologie. Merci à tous les collaborateurs, de nos associations ou de Saint Martin aux Buneaux, pour leur aide indispensable.
- l’entrée gratuite a été offerte à 371 visiteurs, rassemblés en 27 groupes de 3 à 25 personnes. Le guidage a été assumé par six d’entre nous, assistés de onze serre-file. Merci à chacun pour son dévouement.
- le samedi matin, après la mise en place de notre structure d’accueil, le conservateur a guidé les élus locaux et les invités dans une visite inaugurale de la cavité. Le maire, Michel Viard, en remerciement, a offert l’apéritif de l’Amitié.
- le samedi après-midi, nous avons reçu 115 visiteurs divisés en 8 groupes.
- le dimanche matin, nous avons formé 8 groupes pour 88 visiteurs.
- c’est alors que la météo est venue perturber notre belle manifestation, en nous arrosant abondamment pendant plusieurs heures.
- finalement, le dimanche après-midi, nous avons guidé 10 groupes pour un total de 151 visiteurs.
- au total, cette manifestation aura accueilli 24 invites et 347 visiteurs. Elle aura mobilisé près de 20 personnes durant tout le week-end. Elle aura permis de faire connaître un peu mieux notre activité, la valeur du patrimoine souterrain de Haut-Normandie et de diffuser un peu plus nos travaux et nos publications.
- Économiquement, cette manifestation n’est pas rentable. Nos dépenses sont à peine couvertes, et les dépassements restent à la charge de nos associations et des participants plus que bénévoles. Heureusement, la subvention annuelle allouée par le Conseil Municipal de Saint Martin aux Buneaux vient contribuer à l’équilibre de nos comptes. Qu’il trouve en ces lignes, l’expression de nos remerciements et de notre reconnaissance.


Une thèse de géologie sur les remplissages sédimentaires des cavités souterraines de la craie normande

- Le 19 mars 2015 , notre ami et compagnon CNEK, Stéphane Chédeville a soutenu avec brio sa thèse sur " l’étude de la variabilité du fonctionnement hydro-sédimentaire des karsts de l’Ouest du Bassin de Paris à partir de la comparaison des remplissages sédimentaires karstiques anciens, actuels et du signal turbide des eaux souterraines ", lui attribuant le titre de Docteur de l’Université de Rouen, discipline : Sciences de la Terre, spécialité : Karstologie.
- Le jury était composé de : Eric Gilli - président (Université de Paris 8), Benoît Laignel - directeur de thèse (Université de Rouen), Benoît Losson - examinateur (Université de Lorraine-Metz), Moumtaz Razack - rapporteur (Université de Poitiers), Joël Rodet - directeur de thèse (Université de Rouen), Dominique Todisco - co-encadrant (Université de Rouen), Anne-Véronique Walter-Simonnet - rapporteur (Université de Franche-Comté, Besançon), et HuaQing Wang - examinateur (Université du Havre). Mention "très honorable" à l’unanimité avec les félicitations du jury.


Rencontres 2015 Amateurs et Professionnels en Sciences de la Terre,

- les 12, 13 et 14 mars 2015 , se sont tenues les Rencontres 2015 des Amateurs et Professionnels en Sciences de la Terre, organisées à la Fabrique des Savoirs à Elbeuf (Seine-Maritime), par la Fédération Française Amateur de Minéralogie et de Paléontologie .

- Les rencontres se sont articulées autour de trois thèmes :
- (i) Echanges, collaborations et travaux des sociétés membres : le rôle des amateurs sur le terrain ; Utilisation scientifique des "données amateurs",
- (ii) Les collections de Sciences de la Terre ; Patrimoine naturel et Patrimoine culturel,
- (iii) La diffusion des connaissances naturalistes ; Le rôle des amateurs dans la vulgaristion scientifique.

- Le programme s’est déroulé sur trois journées :
- jeudi 12 mars : commnications, visite du musée et des réserves,
- vendredi 13 mars : communications,
- samedi 14 mars : excursion sur les coteaux d’Orival.

- Jean-Claude Staigre, Joël Rodet et Stéphane Chédeville ont présenté deux travaux sur le karst de Normandie. Une publication des Actes est programmée.

Pour tous renseignements :


C’est arrivé en 2014

Cinquante ans de spéléologie havraise

- le 1er décembre 1964 , naissait le premier groupe spéléologique de la région havraise, le Groupe Spéléologique de la Maison des Jeunes et de la Culture du Havre (GSMJCH), rejoint en 1965 par le Groupe Spéléologique du Foyer des Jeunes de Bléville (GSFJB), et en 1968 par le Groupe Spéléologique de Renault-Sandouville. Le GSMJCH a donné naissance en 1976 au Groupe Spéléologique du Havre (GSH), devenu officiellement CNEK en 1990, et en 1978 au Spéléo-Club du Roule, d’Epouville. A l’exception du CNEK, entité de recherche de dimension régionale, toutes les associations spéléologiques havraises ont disparu en même temps que les organismes socio-éducatifs qui les hébergeaient. Mais l’esprit universaliste et éducatif se perpétue aujourd’hui dans ses héritiers, le CNEK et le Groupe Spéléologique de l’ARCADE (Notre Dame de Gravenchon).

Une vraie source karstique dans la nappe de la craie

- les 10 et 12 septembre , profitant des grandes marées, Stéphane Chédeville et Joël Rodet sont allés rendre visite à la Rolls des sources karstiques de la craie normande, la Fontaine d’Yport. Il s’agit d’un dôme aqueux qui s’élève à près de 0,50 m au-dessus du platier, sur un diamètre d’environ 1,50 m. Son aspect gélatineux est régulièrement crevé par une éruption, un petit jet d’eau, tandis qu’une couronne blanchâtre de bulles encercle l’émergence.
- Des mesures de vitesse et de débit ont été réalisées, le tout illustré par des photographies, y compris dans l’entrée de la cavité karstique noyée. Un spectacle exceptionnel qui prouve, sans contestation possible, que la craie normande est karstifiée.

Une conférence sur les grottes des calcaires de Chambray (Eure)

- le 30 août 2014 , à 18 h, le CNEK a donné une conférence sur les grottes de Chambray, devant une assistance fournie.

- la Municipalité de Chambray, qui nous accompagne dans notre démarche, nous a accueilli dans sa salle des fêtes. La conférence a été présentée par Joël Rodet, entouré de Stéphane Chédeville, Jean-Claude Staigre, Jean-Luc Audam et Caroline Fournial, auteurs du rapport, et de Jean-Pierre Viard, notre secrétaire. Soulignons la présence de quelques spéléologues normands et de plusieurs membres de la Commission Régionale du Patrimoine Géologique.

- De nombreuses questions ont porté sur la qualité patrimoniale et la mise en valeur du site, montrant l’intérêt que portent les populations locales dès lors qu’elles sont sensibilisées à leur environnement.

- Enfin, nous avons lancé le Spéléo-Drack n° 21 dont le contenu porte sur ces cavités. Il s’agit d’un document de 66 pages, en quadrichromie. Il est disponible auprès du CNEK, ou à la Mairie de Chambray, contre une participation de 10 euros (plus le port si envoi postal ou par porteur).

Un karst dans les calcaires éocènes de Chambray

- En septembre 2012 , la Commission Régionale du Patrimoine Géologique examine la fiche d’une sablière de la Pierre Fortière et de carrières des Côtes, sur la commune de Chambray (Eure). Les photographies présentées alertent Joël Rodet. Dès le week-end suivant, Stéphane Chédeville est sur place, explore les cavités souterraines et réalise une première campagne photographique. Sans aucun doute, il y a du karst.
- En juin et juillet 2013 , l’équipe formée des chercheurs en karstologie de l’Université de Rouen et des membres du CNEK, réalise la topographie de surface, et la topographie des 16 cavités inventoriées.
- durant la fin de 2013 et le premier semestre 2014, la coupe géologique est établie, les descriptions des cavités sont réalisées, les observations sont analysées. Le dossier prend forme.
- en Avril et mai 2014, les topographies sont mises au propre, puis en juin et juillet 2014, la maquette est réalisée, les textes corrigés. En juillet le document, auquel auront contribué dix auteurs, est publié sous la forme du n° 21 de Spéléo-Drack . Il est désormais disponible. Un document de 66 p., en quadrichromie, pour 10 € de contribution aux frais plus frais de port.

Une ballade à Fécamp le Vieux

- L’ami Jean-Claude Staigre avait programmé une promenade naturaliste sur le littoral cauchois, entre Senneville sur Fécamp et le Cap Fagnet. Une ballade tranquille d’à peine 10 km sur un terrain facile, fait de galets, d’un estran lapiazé, de caniaux plein d’eau, d’éboulis de craie plus ou moins frais. Un des secteurs les plus spectaculaires du littoral haut-normand, à la richesse géomorphologique des plus variées. Mais voilà, le Jean-Claude n’était pas en forme et nous avons dû le remplacer.

- L’équipe CNEK était composée de Jean-Luc Audam, Joël Rodet et Dominique Todisco. Et autour de nous, de nombreux randonneurs naturalistes de peu à très avertis. Nous devions aller directement jusqu’au Trou au Chien et revenir ensuite tranquillement en regardant les points significatifs, tout en prenant garde à la marée.

- En fait, la marée n’était pas encore descendue et en attendant, nous sommes allés jusqu’au Chien Neuf, admirer la baie où émerge la fontaine vauclusienne éponyme. Puis nous sommes partis. Mais où sont les autres. De temps en temps, une sonnerie de marteau nous signale qu’un paléontologue tente d’extraire un fossile, mais dans ce chaos de rochers, difficile de savoir qui c’est.

- Alors, nous sommes partis à la découverte : la longue vire structurale qui annonce le Chien Intrépide. Mais, Dominique, es-tu si sûr qu’elle n’est pas que structurale ? Déjà voilà le cap du Chien Intrépide avec son profil en nez qui rappelle une morphologie continentale. A son pied, on retrouve les cônes de gélifracts calcifiés, et en dessous, coincés sur la "longue vire" les restes de la paléoplage. Un site exceptionnel qui questionne dans un monde de falaises vives actuelles.

- On continue et on atteint le petit cap de la Pointe du Heurt. Derrière, on entend un bruit sourd de chute d’eau. On se rapproche, on se baisse et on pénètre dans la cavité. La cascade a reculé dans le fond de la diaclase, perdant un peu du spectaculaire, mais le bruit reste impressionnant. Quelques photographies sur des morphologies uniques, et nous repartons.

- Encore quelques encablures, et nous approchons la Porte à La Reine. Dès lors, c’est le domaine extraordinaire de paléo-platiers entaillés de mega-carniaux, dont certains sont indubitablement d’origine karstique. Alors, nous avançons en traversant les portes à la Reine, au Roi, tandis que le spectacle se renouvelle : le paléo-platier résiduel à l’abri derrière un cap, l’entaille sous-basale dans le flanc du cap affrontant la houle dominante.

- Soulignons que la partie orientale (ou sous la houle) de la Porte à la Reine, couverte par un éboulis dans les années 1980/1990, est aujourd’hui dégagée et offre une spectaculaire morphologie de méga-carniaux, longtemps protégée par l’éboulis des effets de la houle. Cette observation augmente l’étendue de l’ensemble que nous avions baptisé "Fécamp le Vieux" [Rodet J. (1992, La craie et ses karsts].

- Nous atteignons le Trou au Chien, aux cuves remplies qui s’opposent au passage à pieds secs. Et comme il fait faim et que la pluie s’en mèle, nous nous abritons dans la grotte n° 2 où nous nous restaurons en admirant le paysage. Puis le temps s’éclaircit et, lentement, de notre pas de sénateur, nous regagnons le Val de la Mer, en collectant quelques marcassites. Et nous n’avons pas fini de nous questionner sur l’origine du dédoublement de la falaise... Dominique cherche un bon technicien de l’escalade pour étudier la possibilité de gagner le talus intermédiaire et chercher des indices. Avis aux amateurs.


C’est arrivé en 2013

Des étudiants du Maghreb dans le karst normand

- Dans le cadre des programmes et échanges de l’UMR 6143, le Laboratoire de Géologie reçoit depuis septembre et pour deux mois, des étudiants des pays du Maghreb, sur la thématique de l’eau. Après les étudiants brésiliens, ce sont les étudiants maghrébins qui auront découvert le karst de la craie, en 2013.

- Le mardi 08 octobre , Joël Rodet leur a dispensé un cours de 4 h sur la morphodynamique karstique, en complément des cours dispensés par les autres enseignants du laboratoire.
- Comme un cours n’a de réelle portée que s’il est illustré d’une expérience sur le terrain, le jeudi 10 octobre, Joël Rodet et Stéphane Chédeville ont encadré quatre étudiants ; une tunisienne, un algérien et deux marocains, dans deux des plus instructives cavités de la craie de Normandie.

- La découverte a commencé par la grotte des Petites Dales, où nos hôtes ont pu observer l’équipe de désobstruction menée par Jean-Pierre Viard, en pleine action. Nos premières observations ont porté sur les dolines d’effondrement ouvertes dans l’hiver 2013, dans le talweg des Petites Dales, en amont de la grotte. Puis, dans la grotte elle-même, notre attention a porté sur la morphologie de la voûte avec son chenal surprenant, et sur les comblements variés et spectaculaires. Nous avons insisté sur les incidences de l’activité géochimique sur l’encaissant.

- Puis nous nous sommes transportés à Caumont. Là, l’approche du complexe karstique a commencé avec le karst de la Racine, où ont été observées les relations entre dynamique d’écoulement et morphologie des parois. Puis, la visite de la Rivière des Robots, jusqu’à la salle 7, a permis l’observation des relations entre structure et karstification, mais aussi entre comblement, mobilisation géochimique et écoulement. Sur le chemin du retour dans les carrières, nous avons complété l’approche par des observations sur la vidange des racines du manteau d’altération et l’impact sur les comblements fluviatiles des drains de restitution.

- De l’avis de chacun des participants, une excursion riche et variée, illustrant clairement la thématique abordée durant le cours. Cette expérience confirme, une fois de plus, la valeur patrimoniale et éducative des cavités étudiées, et donc leur nécessaire protection afin qu’elles continuent de tenir leur rôle pédagogique, sans oublier leur étude qui devrait occuper les chercheurs pendant de nombreuses années encore.

Le Trou du Chien, une cavité au sein du cryptokarst

- le 6 juin 2013 , le groupe Karst de l’UMR 6143 (Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen), composé de Alessandra Vasconcelos, Caroline Fournial, Laure Cottard, Leticia Almeida et Stéphane Chédeville, sous la direction de Joël Rodet, a investi une partie du Trou du Chien , à Caumont (Eure).
- Les observations réalisées in situ, ont permis de mettre en évidence un mécanisme de trépanation, par rencontre entre une racine du manteau d’altération (cryptokarst) et une cheminée d’équilibre. Ce schéma, moins fréquent que celui du recoupement d’un drain de restitution par une racine du manteau d’altération, semble indiquer un recoupement de la racine à sa base par la cheminée d’équilibre, entraînant sa vidange partielle dans le drain de restitution.
- Nous recommandons la visite de cette belle cavité à ceux qui s’intéressent à la thématique "relation bétoire-grotte". Nous rappelons que comme pour toute cavité verticale, l’exploration des drains verticaux nécessite prudence et techniques adaptées.

La craie accueille les hydrogéologues français

- du 14 au 16 mai 2013 , l’Université de Rouen a accueilli de nombreux hydrogéologues du SNO Karst, auquel participe l’UMR 6143 CNRS-M2C (Laboratoire de Géologie).
- le 14 mai après-midi a été consacré à la visite commentée de sites karstiques remarquables de la région : Source du Hannetot (Norville) et perte du Bébec (Triquerville), Grotte des Petites Dales (Saint-Martin-aux-Buneaux), Fontaine Olive (Etretat).
- Aux Petites Dales, la fidèle équipe de Jean-Pierre Viard, Philippe Delavergne et Jean-Claude Staigre, attendait patiemment (une erreur de frappe annonçait la visite à 16 h, alors qu’en vérité 16 h était l’horaire de fin de visite du Bébec...). Avec les commentaires de Joël Rodet et de Stéphane Chédeville, les participants ont, pour la majorité d’entre eux, découvert ce que signifie "karst de la craie". Un très grand merci à nos désobstrueurs fous et néanmoins dévoués encadrants qui avaient "habillé" la cavité en conséquence.
- Après une rapide visite à la Fontaine Olive, les participants se sont régalés avec une restauration raffinée dans un établissement de la station balnéaire, avant un retour nocturne à Rouen.

Petites Dales en grand public

- Le rendez-vous était fixé le dimanche 12 mai, à 12.30 h devant la grotte. Il était conseillé d’apporter son pique-nique car la visite de la grotte commençait à 14 h.
- La visite de la grotte durant environ deux heures, elle nécessitait un éclairage individuel que chacun se devait d’apporter (lampe de poche). La température sous terre étant de 11 ° C, il fallait aussi prévoir un vêtement chaud. Le parcours, entièrement debout, sur un sol nivelé, ne présentait donc aucune difficulté particulière. Les casques étaient fournis sur place.
- Organisée par Jean-Claude Staigre, membre d’honneur du CNEK, et néanmoins actif ! , la visite a permis d’intéressantes observations grâce en particulier aux connaissances de plusieurs participants.

Fantôme, quand tu nous tiens !

-  jeudi 9 mai , profitant d’une journée fériée, Joël Rodet, Dominique Tosdisco, Stéphane Chédeville, Caroline Fournail et Alessandra Vasconcelos ont investi les axes altérés de la Mansonnière, à Bellou sur Huisne.
- Le réseau isolé de la Petite Mansonnière a été revisité, ce qui n’avait pas dû être le cas depuis longtemps si l’on en croit les traces laissées au sol.
- Puis, l’attention a porté sur les processus permettant la réalisation des axes altérés de la Mansonnière. La grande traversée a été presque intégralement parcourue par les plus courageux, en fait ceux qui découvraient le site pour la première fois, tandis que les autres se penchaient sur l’organisation et la disposition des altérites des porches.
- Par manque de temps, la séance photographique programmée a due être reportée à une prochaine séance dans ce site exceptionnel qui n’a pas fini de livrer ses secrets.
- Notons enfin, qu’en raison de l’arrêt des travaux spéléologiques, le réseau spéléologique de la Mansonnière, avec 730 m de développement, vit sa dernière année de prédominance sur la grotte des Petites Dales qui atteint 722 m de développement et devrait dépasser les 730 m d’ici 2014 ! Cependant le développement karstique est lui autrement plus important et dépasse les trois kilomètres, le second dans la craie normande à ce jour, derrière Caumont (Eure).

Une conférence sur le karst normand

-  samedi 27 avril à 14.30 h , salle Jules Janin, 6 boulevard Adelaïde et Jules Janin, à Evreux (Eure), l’association Evreux Nature Environnement, sous la présidence de Madame Jacqueline Fihey, a organisé une conférence sur le karst en Normandie.
- pour ce faire, elle a fait appel à Joël Rodet, expert reconnu du "karst de la craie, réalité normande", karstologue CNRS et président du CNEK.
- d’entrée libre, cette réunion très attendue et importante pour comprendre les incidences du karst sur notre environnement, a été suivie par de nombreux habitants aux questions fournies. Par faute de temps, il a malheureusement fallu interrompre vers 18 h, l’échange qui a démontré le désir de la population d’être mieux informée et formée au milieu naturel. Un retour aux valeurs naturalistes ?

Premières Journées du Patrimoine Géologique

-  du 25 au 27 avril , se sont tenues les premières Journées Régionales du Patrimoine Géologique de Haute Normandie, à la Fabrique des Savoirs, cours Clémenceau, à Elbeuf sur Seine.
- L’inscription était gratuite sur le site du Conservatoire des Espaces Naturels de Haute Normandie . Le programme couvrait l’essentiel des orientations du Patrimoine géologique haut-normand et a permis des échanges intéressants et constructifs.

- Parmi les nombreux sujets abordés, nous avons relevé notamment :
- une présentation de l’insoupçonnée richesse paléontologique de Normandie,
- une lecture événementielle de la coupe géologique des falaises du littoral de la Côte d’Albâtre, et
- une approche naturaliste de la vallée de l’Eure qui recèle bien des trésors... sans oublier les enrichissements dans la connaissance de la région, que les carriers peuvent faciliter.
- Quant aux amateurs des développements occultes, ils ont été soignés par Joël Rodet qui a présenté le Patrimoine souterrain en Haute Normandie.

Parlez-moi de primokarst

-  le 10 avril a été consacré à l’étude du primokarst. Le site retenu est la Mansonnière, à Bellou sur Huisne (Orne) dont la richesse ne doit pas faire oublier qu’il s’agit du site de référence mondial.
- Ont participé Joël Rodet, Alessandra Vasconcelos, Stéphane Chédeville et Leticia Almeida, accompagnés de Eric Chardon, de la Direction Départementale des Territoires de l’Orne et de Pierre Pannet et une collègue, du BRGM.
- Exploration et coupes à l’appui, la discussion a porté sur les processus, les formes, les stades d’évolution et la valeur de ce concept récent qui modifie radicalement le paradigme de la karstification.

Deux Brésiliennes à Rouen

-  du 14 février jusqu’au 12 août , Alessandra Mendès Carvalho Vasconcelos séjournera à Rouen où, au sein du Laboratoire de Géologie de l’Université, elle prépare un doctorat sur la thématique "sols et cryptokarst" sous la direction de Joël Rodet. La soutenance est prévue en 2014 à l’IGC/UFMG à Belo Horizonte, Minas Gerais, devant un jury bi-national.
- Elle a été rejointe le 4 mars par Leticia Mara Almeida qui réalise un stage de karstologie et spéléologie jusqu’au 4 août, sous la direction de Joël Rodet, toujours au sein de l’UMR 6143 CNRS-M2C, Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen. Originaire elle-aussi de Belo Horizonte, Leticia est étudiante-ingénieure des Mines.
- Nul doute que l’accent mineiro va envahir certaines cavités de la craie dans les semaines et mois à venir.


C’est arrivé en 2012

La SGN sous terre

-  samedi 01 septembre 2012 , la Société Géologique de Normandie (SGNAMH) a visité carrières souterraines et karst de Caumont (Eure), à l’initiative de Didier Guillemette.
- Sous la houlette de Jean-Luc Audam, la petite dizaine de participants s’est initiée à la dimension du monde souterrain artificiel, dans les grandes carrières.
- En parallèle, Joël Rodet leur a présenté un raccourci de la karstologie si particulière de la craie normande, avec en particulier une rapide visite de la rivière des Robots.

- Une très bonne initiative que les sociétés savantes régionales devraient imiter !

un Brésilien en Normandie

-  Du 24 au 28 août , nous avons eu le plaisir de recevoir André Salgado, professeur de géomorphologie à l’Université Fédérale de Minas Gerais (UFMG), de Belo Horizonte (Brésil). Pour illustrer les travaux de réflexion scientifique, nous lui avons présenté un échantillon du karst et de la géomorphologie normande, à savoir :

- grotte des Petites Dales (Seine-Maritime) : visite du collecteur et de la galerie Catherine,
- Fécamp (Seine-Maritime) : site du Cap Fagnet et de Fécamp-le-Vieux, baie d’Yport,
- Etretat (Seine-Maritime) : Porte d’Amont et Porte d’Aval, Grand Val,
- Caumont (Eure) : les Grandes Carrières et la rivière des Robots,
- Les Andelys (Eure) : site du Mont Pivin et Château Gaillard,
- La Risle, entre La Ferrière et Beaumont-le-Roger (Eure) : suspension du lit, pertes partielles du cours d’eau ; pertes, effondrements, sapages de piles de la zone sèche ; principales émergences,
- Moulineaux (Seine-Maritime) : grotte Fortin et sources AEP.

- Des étudiants brésiliens que nous co-dirigeons, devraient à leur tour venir découvrir les richesses naturelles de la craie normande.

La Risle fuit le soleil

-  Samedi 28 juillet , entre 13 et 16 h, la Risle a disparu, s’engouffrant entièrement dans une bétoire ouverte dans son lit sur la commune d’Ajou, en aval de La Ferrière sur Risle. La presse locale s’en est fait largement l’écho. Désormais, sur plus de 12 km, la Risle ressemble au Sec-Iton. La perte, spectaculaire, est interdite d’accès pour des raisons de sécurité et de responsabilité. Afin de déterminer d’éventuelles conséquences sur les captages AEP (alimentation en eau potable), le Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen a réalisé une opération de traçage. Affaire suivie par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie et la DREAL de Haute-Normandie, ainsi que les services techniques du Département de l’Eure. Pour ceux qui voudraient comprendre le contexte géomorphologique et karstologique de cet accident de drainage, veuillez consulter le livre de J. Rodet (1992), La craie et ses karsts.

Histoire de chenal... de voûte

- les 31 juillet et 01 août , J. Rodet et Laurent Magne ont effectué une campagne de mesure du chenal de voûte de la galerie principale, dans la grotte des Petites Dales, afin de définir et de quantifier le fonctionnement de ce chenal qui curieusement se réduit fortement d’amont en aval. De nombreuses photographies des sections viennent compléter les mesures. Ce travail devrait se traduire en un document


C’est arrivé en 2010

Cérémonie Joël Neveu

- le 27 novembre 2010, le CNEK a tenu à rendre hommage à la mémoire de notre compagnon Joël Neveu, disparu le 22 juin 2010, en présence de sa famille, de ses amis et des représentants de la population de Saint-Martin-aux-Buneaux, dont le maire. Une plaque a été dévoilée par son épouse, au fond de la grotte, au milieu du tunnel qu’il avait contribué à réaliser, en fournissant gracieusement les nombreux éléments d’acier.

Stage de formation

- Durant deux jours, les jeudi 14 et vendredi 15 octobre, Joël Rodet et Jean-Pierre Viard ont organisé un stage de formation au guidage souterrain pour le Conseil Général de l’Orne et le Parc Naturel Régional du Perche, à destination de 4 stagiaires de ces deux organismes. Le but était de leur communiquer les bases scientifiques et techniques permettant d’encadrer les visites dans la carrière souterraine de la Mansonnière (Bellou-sur-Huisne). Les journées se sont déroulées le matin avec des cours au siège du Parc à Nocé, et les après-midi avec des mises en situation dans le site souterrain de la Mansonnière.

Journées portes ouvertes 2010 à la Mansonnière

- Les samedi 25 et dimanche 26 septembre 2010, sous l’égide du Conseil Général de l’Orne, et avec le soutien matériel du Parc Naturel Régional du Perche, le CNEK a organisé des visites publiques de découverte des richesses souterraine du site de la Mansonnière, à Bellou-sur-Huisne (Orne), recevant plus de 180 personnes.
- L’encadrement était assuré par Jean-Luc Audam, Gabrielle Chataing, Marc Crampon, Coraline Guilbert, Patrick Kerboeuf, François-Patrice Rodet et Joël Rodet, avec l’aide appréciée de Françoise Thouin et François Silande (CG-61), et de Laurent Bénard (PNRP).

Journées du Patrimoine 2010

- Les 13èmes Journées du Patrimoine se sont tenues les samedi 11 et dimanche 12 septembre 2010 à la grotte des Petites Dales, sous la responsabilité de Joël Rodet, conservateur fédéral du site.
- Ont participés à l’encadrement : Jean-Luc Audam, Gabrielle Chataing, Marc Crampon, Janine Follain, Coraline Guilbert, Patrick Kerboeuf, Jacques Poudras et Jean-Pierre Viard, avec l’aide appréciée du Comité des Fêtes de Saint-Martin-aux-Buneaux, de la mairie, et de nombreux sympathisants.
- Plus de 260 personnes ont été accueillies durant ces deux journées.
- Les 14èmes Journées se tiendront les 10 et 11 septembre 2011, sous la responsabilité de Jacques Poudras. Retenez dès maintenant ces dates. Nous comptons sur votre aide et votre participation.

Conférence

- Mercredi 4 août, à 18 h, conférence donnée par Joël Rodet pour l’association Sass’dit, à Sassetot-le-Mauconduit, sur "les cavités souterraines du Pays de Caux". Très suivie par un public fortement intéressé, la conférence a abordé la variété et la richesse des ressources spéléologiques de la craie de Haute Normandie. Y participaient pour le CNEK, Jacques Poudras et Jean-Pierre Viard.

Expertise souterraine

- Lundi 28 juin, toute la journée, intervention du CNEK, sur commande du Conseil Général de l’Orne, sur le site protégé de la "Carrière des Monts", à Sentilly (Orne). Il s’agissait d’établir un diagnostic géologique sur un conduit souterrain découvert quelque temps plus tôt. Jean-Pierre Viard et Joël Rodet ont exploré un développement souterrain d’une cinquantaine de mètres dans une cavité naturelle constituée d’un beau collecteur polyphasé et d’un petit affluent. Il s’agit de la première cavité karstique reconnue dans les calcaires bathoniens (Jurassique moyen) de la Campagne d’Argentan, montrant un potentiel délaissé jusqu’alors tant par les spéléologues normands que par les karstologues. Un rapport a été remis au Conseil Général de l’Orne et une courte note a été publiée dans Spelunca n° 120, pages 10 et 11.

Etude karstologique à la Mansonnière

- Mercredi 24 mars, toute la journée, séance de karstologie dans le site souterrain de la Mansonnière, avec le Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen, UMR 6143 du CNRS, sous la direction de Joël Rodet et avec la participation de Rubens Hardt. Examen des éléments uniques du primokarst, défini dans le site de la Mansonnière. Il s’agit d’un ensemble unique au monde, à la valeur scientifique énorme.

Etude sédimentologique aux Petites Dales

- Lundi 22 mars, après-midi, séance de sédimentologie dans la grotte des Petites Dales, avec le Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen, UMR 6143 du CNRS, sous la direction de Joël Rodet. Examen d’une coupe complexe au pt 36 de la galerie principale, haute de 3.70 m. Photographies par Rubens Hardt.

Etude karstologique à Caumont

- Jeudi 18 mars, en fin de journée, séance de karstologie dans la grotte de la Jacqueline (Caumont), avec le Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen, UMR 6143 du CNRS, sous la direction de Joël Rodet et la participation de Rubens Hardt. Etude des critères permettant de définir un delta karstique. Comparaison avec le site AEP noyé des sources de Radicatel (Saint-Jean-de-Folleville, Seine-Maritime) qui alimentent la Ville du Havre.


C’est arrivé en 2009

Journées portes ouvertes 2009 à la Mansonnière

- Les samedi 26 et dimanche 27 septembre 2009, sous l’égide du Conseil Général de l’Orne, et avec le soutien matériel du Parc Naturel Régional du Perche, le CNEK a organisé des visites publiques de découverte des richesses souterraine du site de la Mansonnière, à Bellou-sur-Huisne (Orne), recevant près de 180 personnes.
- L’encadrement était assuré par Jean-Luc Audam, Gabrielle Chataing, Janine Follain, Joël Neveu, Jacques Poudras, Joël Rodet et Jean-Pierre Viard.

Journées du Patrimoine 2009

- Les 12èmes Journées du Patrimoine se sont tenues les samedi 12 et dimanche 13 septembre 2009 à la grotte des Petites Dales, sous la responsabilité de Jacques Poudras. Ont participés à l’encadrement Jean-Luc Audam, Janine Follain, Joël Neveu, Joël Rodet et Jean-Pierre Viard, avec l’aide appréciée du Comité des Fêtes de Saint-Martin-aux-Buneaux, de la mairie, et de nombreux sympathisants.
- Près de 500 personnes ont été accueillies durant ces deux journées. Une surprise attendait les visiteurs : dans l’espace des Six, l’artiste Georgia exposait 11 oeuvres ayant pour thème "la caverne", réelle ou imaginaire. Merci à l’artiste et à ses proches qui ont assuré l’animation de cette manifesttion, une première dans la grotte.
- Les 13èmes Journées se tiendront les 11 et 12 septembre 2010. Retenez dès maintenant ces dates. Nous comptons sur votre aide et votre participation.

Un Belge en Caux

Conférence le 6 mai 2009 à 18.00 h, par le professeur Yves Quinif, de la Faculté Polytechnique de Mons (Belgique) sur :
-  La fantômisation des calcaires
- Salle de Conférence de l’IRESE A, Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen, Place Emile Blondel, Campus de Mont Saint Aignan.
- Cette conférence s’est tenue à l’occasion d’une mission de terrain qui a permis à ce karstologue de renom de visiter le système karstique deltaïque de Caumont (Eure), la grotte des Petites Dales, le site hérité de Fécamp-le-Vieux (Seine-Maritime), le Massif d’Aval d’Etretat et ses cavités dans les caps (Seine-Maritime), ainsi que le primokarst de la Mansonnière (Bellou-sur-Huisne, Orne) site remarquable à valeur mondiale. Guidées par Joël Rodet, ces visites ont été l’occasion de discussions scientifiques de grande valeur (5-8 mai 2009).


c’est arrivé en 2008

Portes Ouvertes 2008

- samedi 13 et dimanche 14 septembre 2008 : portes ouvertes du Patrimoine dans la grotte des Petites Dales.
- Nous avons reçu la visite de près de 350 personnes. Encadrement assuré par Jean-Pierre Viard, Jean-Luc Audam, Jacques Poudras, Joël Rodet, Clément Audam, Joël Neveu, Alain Thiollent, Gabrielle Chataing, Janine Follain, Patricia Thiollent, avec le soutien actif de la Municipalité de Saint-Martin-aux-Buneaux et son Comité des Fêtes.

Quand la Mansonnière s’agite

- Les Journées "Portes Ouvertes" de la Mansonnière (Bellou-sur Huisne, Orne), site naturel sensible du Conseil Général de l’Orne, site classé "Natura-2000", se sont tenues les 27 et 28 septembre 2008 , avec le concours du Conseil Général de l’Orne, de la DIREN de Basse Normandie, du Parc Naturel Régional du Perche et de la Commune de Bellou-sur-Huisne.
- L’encadrement a été assuré par Jean-Luc Audam, Clément Audam, Jacques Poudras, Joël Neveu, Joël Rodet, Jean-Pierre Viard et Gabrielle Chataing.
- Ces journées ont connu un franc succès, montrant combien il est important que la population soit informée et associée à la protection du patrimoine naturel, archéologique et biologique, et non pas tenue à l’écart, voire méprisée, par ceux qui ont reçu délégation, au nom de la République ou de ses représentants, pour assurer la protection, la conservation et l’enrichissement de ce patrimoine.

Natura-2000

- Une réunion s’est tenue le 5 septembre 2008 pour clore le dossier sur le site Natura-2000 de la Mansonnière.
- Les conditions d’accès et d’usage du site souterrain ont alors été arrêtées et seront soumis au Préfet de l’Orne.


c’est arrivé en 2007

témoignage du 2 novembre 2007

- visite de la grotte des Petites Dales pour nos collègues belges flamands sous la direction de David Lagrou. Accueil par Jean-Pierre Viard.
- David a écrit à propos de la désobstruction de la grotte des Petites Dales : "incroyable mais vrai".

RSS | Contact | Plan du site | ©2007 CNEK sous licence Creative Commons License | designed by lonia