A- Notre correspondant brésilien

22 novembre 2011, par Joël Rodet
Rubens Hardt, notre correspondant à São Paulo, est désormais Docteur du karst
Le CNEK développe ses travaux d’exploration spéléologique et de recherche karstologique au Brésil depuis plus de 20 ans.

Depuis 1988, le CNEK développe des recherches spéléologiques et karstologiques dans plusieurs états du Brésil.

1- de la géoarchéologie

Nos recherches portent sur la géoarchéologie, c’est-à-dire les liens qui rapprochent le milieu naturel physique (géomorphologie) et l’utilisation de l’espace par les premières populations (archéologie), en collaboration avec Andrei Isnardis, docteur en archéologie de l’Universidade de São Paulo, actuellement professeur en Archéologie à l’Universidade Federal de Minas Gerais, à Belo Horizonte et Luis Eduardo Panisset Travassos, anthropokarstologue et professeur de géographie physique à la PUC Minas de Belo Horizonte. Nos travaux portent sur les états de Minas Gerais, Bahia et Piaui.

2- de la karstologie des roches carbonatées

Le deuxième volet de nos recherches porte sur l’exploration spéléologique et l’étude géomorphologique des karsts carbonatés (développement des grottes dans les roches calcaires) des états de Minas Gerais, Piaui, Bahia, Goias et São Paulo. Pour ce faire, nous entretenons des relations profondes avec nos compagnons du Grupo Bambui de Pesquisas Espeleologicas de Minas Gerais.

3- de la karstologie des roches siliceuses

Le troisième volet porte sur un domaine beaucoup moins bien connu de la géologie : la karstologie des roches non-carbonatées, à savoir des grottes naturelles développées dans les roches siliceuses comme les grès, les quartzites, les granites, etc. Les états étudiés sont le Piaui, Bahia, Minas Gerais, Goias, Mato Grosso, São Paulo et Parana. Nos recherches intègrent les objectifs du nouvel Instituto do Carste brésilien, créé en 2008, sous la direction de Augusto Auler.

Spécialiste des cavités des grès de la Serra de Itaqueri (près de Rio Claro, São Paulo), et du sud de l’état de Mato Grosso, Rubens Hardt développe une étude sur la karstification des grès siliceux de ces régions du Brésil et vient donc rejoindre notre groupe de réflexion constitué de chercheurs français (Université de Orléans, CNRS Rouen), de chercheurs belges (Université de Liège) et de chercheurs brésiliens (UFMG). Il a entamé en 2008 une recherche de doctorat avec les universités UNESP de Rio Claro (São Paulo) et de Rouen, sous la co-direction des professeurs Sergio dos Anjos Ferreira Pinto et Joël Rodet. Dans ce cadre, il a séjourné à Rouen entre septembre 2009 fin fin mars 2010. Le CNEK est heureux d’avoir partagé avec lui, de nombreuses expériences souterraines pendant son séjour européen : Belgique, Normandie, Fontainebleau, Besançon (stage de géochimie).

En mai 2010, nous avons partagé l’expérience du terrain dans la Chapada dos Guimarães, près de Cuiaba, dans l’état du Mato Grosso. Puis en juillet 2011, nous nous sommes retrouvés dans le karst des Campos Gerais (état du Parana) où nous avons observé les curieuses furnas de la région de Ponta Grossa - Vila Velha. Puis nous sommes retournés chez lui pour qu’enfin il "ponde" cette thèse tant attendue. Ce sera chose faite avec une brillante soutenance le 18 novembre 2011 à l’UNESP de Rio Claro, avec un jury brésilien et un jury français (installé en visio-conférence à Rouen). Depuis, Rubens est devenu Docteur, avec la mention très honorable. Félicitations à l’impétrant pour sa tenacité et sa perséverence. Valeu !

Lors de son séjour français, Rubens s’est largement impliqué dans le vécu du CNEK et participe désormais à notre politique de publications en intégrant le Conseil Editorial des Editions du CNEK.

RSS | Contact | Plan du site | ©2007 CNEK sous licence Creative Commons License | designed by lonia