Les caves-abris du Gravier, Orival (Seine Maritime)

5 mars 2017, par Joël Rodet
Spéléo-Drack, 20 - 2013

La région d’Orival est un haut lieu de l’activité spéléologique normande, qui a fourni un grand nombre de chercheurs en spéléologie, issus d’une tradition naturaliste qu’illustre le Museum d’Histoire Naturelle d’Elbeuf, devenu Fabrique des Savoirs, ou la Société d’Etude des Sciences Naturelles d’Elbeuf.

L’un d’eux, Jean-Claude Staigre, vice-président du CNEK, géologue-paléontologue et spéléologue, s’intéresse depuis longtemps aux cavités souterraines de cette région. En collaboration avec un amateur d’histoire local, Jérôme Mouchel, il a préparé cette étude des caves-abris du Gravier, patrimoine discret de l’activité anthropique souterraine. Par delà cet objet, la démarche suivie est un modèle que nous souhaitons voir reproduit sur d’autres secteur de notre Normandie.



- En Normandie, au sud de Rouen, en rive gauche de la Seine, la petite commune d’Orival est particulièrement connue pour ses belles falaises entaillées dans la craie du Coniacien et du Santonien (Crétacé supérieur) par le régime torrentiel du fleuve au cours du Pléistocène. Ces falaises sont réputées pour abriter un grand nombre de cavités naturelles liées aux évolutions climatiques et géomorphologiques de la vallée de la Basse Seine pendant le Quaternaire.

Des cavités artificielles sont également connues, en particulier sur les hauteurs des falaises, qui sont liées à l’exploitation de matériaux pour la construction depuis au moins le Moyen-Age. Des creusements plus modestes existent aussi, qui correspondent souvent à de l’habitat troglodytique.

- Les caves-abris situées dans le quartier du Gravier n’appartiennent pas à ces trois premières catégories. A notre connaissance, elles n’ont pas fait l’objet d’études approfondies. C’est cette lacune que cette publication tente de combler. Ce travail a permis d’identifier ces caves-abris comme étant intimement liées à une activité portuaire aujourd’hui disparue. Ces cavités sont donc d’anciens entrepôts souterrains, dont l’utilisation s’est poursuivie pour d’autres usages, y compris au cours du XXème siècle, lors de l’occupation allemande, pendant la seconde guerre mondiale.

- Afin de replacer ces anciens entrepôts souterrains dans leur contexte, nous avons développé un premier chapitre sur l’histoire et l’évolution géographique et socio-économique du quartier du Gravier qui resitue l’implantation et le rôle des caves-abris.

- Le deuxième chapitre constitue le corps de notre approche, en présentant la topographie et la description de chacune des 14 caves-abris recensées dans le quartier du Gravier. Y est incluse, une quinzième cave-abri, dite de la Roche Foulon, située en dehors du périmètre mais historiquement liée lors de l’occupation allemande de la seconde guerre mondiale.

- Le troisième chapitre est axé sur l’approche naturaliste et géologique de la craie, roche encaissante du quartier du Gravier, et très présente dans l’ensemble du bassin de Paris. Nous y proposons une approche rapide des qualités de la craie, de la tectonique et de la paléontologie associées, et d’un aspect particulier que sont les marcassites trouvées sur place.

- Enfin, après une bibliographie de base permettant d’approfondir divers aspects abordés dans notre travail, il nous a paru nécessaire d’ajouter un glossaire afin d’expliquer certains termes spécialisés pas toujours connus des lecteurs.

L’étude de ces caves-abris devrait intéresser aussi bien le géographe, le géologue, que l’historien, tout comme les amoureux du patrimoine normand. Les spéléologues pourront aussi s’inspirer de ce travail pour orienter leurs recherches en prenant en compte les aspects pluridisciplinaires.


The cave-shelters of the Gravier district, Orival (Seine Maritime, France)

In Normandy, south of Rouen, more precisely on the left bank of the Lower Seine River, the small town of Orival is particularly known for its beautiful white cliffs cut through the Santonian and Coniacian chalk by torrential dynamics of the river during the Pleistocene. These cliffs are known to shelter a large number of solution caves linked to climatic and geomorphological quaternary evolution of the lower valley.

Artificial cavities are also known, especially on the heights of the cliffs, which are related for construction material extracting since at least the Middle Ages. Smaller excavations also exist, which often correspond to ancient caves dwelling.

The cave-shelters located in the Gravier district do not belong to these three categories. To our knowledge, they have not been studied. That is the gap this small study attempts to fill. This work has identified these cave-shelters are intimately related to a past port activity disappeared for a long time. These cavities were former underground storage, which kept on being used for other purposes, including during the twentieth century, due to the German occupation during the Second World War.

To put these old underground storage in context, we have developed a first chapter about the history and geographical dimensions, and the socio-economic topic of the Gravier district that situates the implementation and the role of cave-shelters.

The second chapter is the main topic of our approach, showing survey and description for each of the 14 cave-shelters identified in the Gravier district. A fifteenth cave-shelter is included, called the Roche Foulon cave-shelter, located outside the perimeter but historically linked by the German military activity during the Second World War.

The third chapter focuses on the geological and naturalistic approach of chalk host rock of the Gravier and which is very present throughout the whole Paris Basin. We propose a fast approach of the qualities of chalk, tectonics and the related paleontology, aswell as the one of marcasite which is found in situ.

Finally, after a basic bibliography to deal with the various aspects covered by our work in depth, we felt that it was necessary to add a glossary to explain some technical terms which are not always known by readers.

The study of these cave-shelters should interest both geographers, geologists, historians, as well as lovers of the Normandy heritage. Cavers can also learn from this work to guide their research, taking into account the multidisciplinary aspects.


Spéléo-Drack , 20, novembre 2013, 54 pages, en quadrichromie. 10 € plus port

Il ne reste que quelques exemplaires. Dépêchez-vous !

RSS | Contact | Plan du site | ©2007 CNEK sous licence Creative Commons License | designed by lonia